Close

Bienvenue à Universe

Le cinéaste nomade

Le cinéaste nomade

Le cinéaste nomade

Untitled

Brandon Li est une personne difficile à cerner, et ce, sur plusieurs points de vue. L’ancien producteur de téléréalité de MTV poursuit dorénavant sa passion des voyages, des cultures étrangères et du cinéma, littéralement dans le monde entier. Ses courts métrages sont une nouvelle forme de documentaires en pleine expansion grâce à Internet, YouTube et Vimeo. Les films de Brandon mettent l’accent sur les éléments visuels afin d’imprégner les spectateurs des lieux et des personnages. Il communique des idées précises et des émotions simples dans des projets qui ne durent que quelques minutes. Nous avons rencontré Li dans le cadre de cette entrevue exclusive alors qu’il était sur l’eau à Hong Kong peu après que son dernier film, Nomads Of Mongolia, a été diffusé sur Vimeo.

Alpha Universe : Depuis combien de temps réalisez-vous des films?

Brandon Li : Je me sers de caméras vidéo pour filmer depuis mon enfance, mais c’est après l’université que j’en ai fait un boulot. Je suis allé à l’école cinématographique à UNCSA, une université en Caroline du Nord, puis j’ai travaillé dans le domaine des téléréalités pendant plusieurs années comme producteur sur l’émission de MTV, True Life. J’ai appris beaucoup de choses sur le tournage en prise de vue rapide grâce à cette émission, car je filmais habituellement sans équipe et sur place, parfois des semaines durant. J’ai commencé par voyager dans mes temps libres et à filmer mes vacances. Je me suis finalement rendu compte que filmer les voyages me passionnait, j’y ai donc consacré davantage d’énergie. Il y a quelques années, je suis passé d’un travail dans la téléréalité à la production de publicités en ligne. Mes clients provenaient surtout de l’étranger; cela a donc été le début de mon style de vie nomade. Aujourd’hui, je voyage dans différents pays presque toutes les semaines.

Alpha Universe : Vous semblez être plus nomade que sédentaire. Avez-vous toujours eu l’esprit voyageur?

Brandon Li : J’ignorais que les voyages me plairaient autant jusqu’à ce que je fasse mon premier. J’ai grandi en banlieue et vécu dans la même région pendant mes études secondaires. Lorsque je filmais des téléréalités, je voyageais beaucoup aux États-Unis, mais je n’ai commencé à explorer le monde qu’il y a quelques années. J’étais étonné de voir les différentes façons dont les gens vivaient, les diverses manières de vivre dites « normales ». J’étais fasciné par la vie quotidienne des nombreuses cultures. C’est sur cela que portent mes courts métrages.

Alpha Universe : Êtes-vous un voyageur parce que vous aimez réaliser des films ou êtes-vous un cinéaste en raison de votre passion pour le voyage?

Brandon Li : J’aime le voyage en soi, mais, selon moi, réaliser des films me procure davantage le sentiment d’être utile. J’aime savoir que je peux partager mon expérience subjective d’un endroit avec d’autres personnes. Je peux capturer le sentiment que j’ai vécu lors de mon voyage et le faire perdurer.

Alpha Universe : Vous semblez avoir un talent spécial pour trouver des éléments inaperçus parmi des choses observées auparavant par beaucoup de gens. Je fais référence aux moments dans Nomads Of Mongolia où vous montrez les fauconniers, puis où vous montrez les jeunes enfants et le rire des adolescents s’amusant comme des enfants partout dans le monde. S’agit-il d’éléments que vous prévoyez, ou est-ce le type de chose qui survient une fois sur place?

Brandon Li : Ces événements se produisent tout seuls, et je m’assure d’être en position pour les capturer lorsqu’ils surviennent. Je ne savais pas à quoi m’attendre des Kazakhs avant de commencer le tournage avec eux. Je croyais que mon film serait bien plus sombre et mélancolique que ce qu’il est devenu. Je me laisse emporter par le courant et je tente d’en faire une histoire.

Alpha Universe : Qu’est-ce qui vous attire vers un endroit en particulier? S’agit-il des gens, de la culture ou d’un élément que vous avez observé ailleurs?

Brandon Li : C’est la culture vivante qui me passionne. J’aime les moments intimes vécus dans un magnifique paysage. J’aime les scènes uniques et spectaculaires d’un point de vue visuel remplies de couleurs et de mouvements. Qu’il s’agisse donc d’une fête de quartier à l’improviste éclairée aux néons à Hong Kong, ou d’un cortège funèbre à Bali, ce sont les traditions, les rituels et les excentricités rendant une culture unique qui m’attirent.

Alpha Universe : Faites-vous beaucoup de planification préliminaire? Vous réveillez-vous un beau matin et décidez de partir, ou avez-vous planifié la randonnée en Mongolie pendant des mois, voire des années?

Brandon Li : La Mongolie a nécessité quelques mois de planification. Il s’agissait du premier de mes films de voyages effectivement coordonnés à l’avance. Ma productrice Ansley Sawyer a géré la majorité de la logistique. Concernant d’autres films, j’ai voyagé dans un nouveau pays, je me suis promené et j’ai filmé ce que j’apercevais. Mon objectif consiste toujours à communier avec mes sujets en leur parlant pour tenter de tisser des liens plus étroits.

Alpha Universe : Vous avez mentionné avoir travaillé comme producteur sur Nomads Of Mongolia. Travaillez-vous constamment avec toute une équipe, ou êtes-vous habituellement seul, voire deux?

Brandon Li : Avant la Mongolie, je travaillais seul, recrutant à l’occasion des amis pour m’aider à trouver de bons sujets à filmer. La Mongolie est ma première collaboration avec Ansley. Nous avions également un traducteur durant le tournage, comme les nomades ne parlent pas l’anglais. C’était tout. Trois personnes seulement. Parfois, Ansley était derrière une seconde caméra pour filmer davantage de scènes.   

Alpha Universe : Vous travaillez beaucoup avec les appareils Alpha et les objectifs de Sony. Comment avez-vous décidé d’opter pour le matériel de Sony?

Brandon Li : La petite taille était le facteur initial. Sony a toujours lancé de volumineux appareils sans miroir avec capteur, que j’ai toujours préféré au micro 43. Au commencement, j’utilisais un NEX 5n et un RX100 de [Sony]. J’ai appris par moi-même à filmer simultanément avec deux RX100 portatifs et j’ai réalisé un épisode entier de True Life pour MTV de cette manière. Pour moi, c’était un rêve qui se réalisait lorsque l’α7S a été annoncé. Il n’y avait aucun compromis en matière de netteté, de profondeur de champ ni de rendement en faible luminosité. Il s’agissait de l’appareil idéal pour le voyage et le tournage dans un éclairage imprévisible. Je possède actuellement un α7R II et un RX10 II, ce qui représente une combinaison remarquable pour filmer en 4K tout en se déplaçant.  

Alpha Universe : Dans quelle mesure filmez-vous en 4K?

Brandon Li : Je filme en 4K autant que possible. Les appareils sans miroir de Sony ne permettent pas les hautes fréquences d’image en 4K, alors je passe en 1080p pour cela. Je maîtrise toujours mes vidéos en 1080p. Donc, ça va pour l’instant. C’est juste que j’aime pouvoir recadrer et zoomer l’image en 4K, que ce soit pour corriger une prise de vue ou créer un effet spécial.   

Alpha Universe : De nombreux jeunes cinéastes regardent votre travail et souhaitent vous ressembler. Ils veulent voyager et créer ces étincelles dans un monde où la culture diffère grandement de la leur. Avez-vous un conseil quelconque à leur donner? Comment peuvent-ils faire bouger les choses?

Brandon Li : Il y a de nombreuses façons pour commencer à voyager. Je crois que trouver du travail temporaire à l’étranger et résider dans une famille d’accueil constituent des façons formidables de voyager de manière économe et d’explorer la culture d’un endroit en profondeur. Vous ne trouverez que des séquences fascinantes si vous montrez au public un produit au-delà du prévisible; un bon moyen pour y parvenir, c’est d’apprendre à connaître les gens de la région et d’observer l’aspect le plus intime de leur vie.

Alpha Universe : Quelle a été votre meilleure expérience de cinéaste, ou plutôt, laquelle se démarque le plus?

Brandon Li : J’ai vécu bien de belles expériences, mais voler en montgolfière au-dessus de la Cappadoce, en Turquie, a sûrement été l’une de mes favorites. C’est un paysage de conte de fées; on y trouve d’anciennes grottes creusées dans des aiguilles en roche volcanique. De plus, j’ai également fait la rencontre de gens formidables, des voyageurs et des gens de la région à Göreme.  

Alpha Universe : Quelle a été la pire?

Brandon Li : J’ai souffert d’une bien mauvaise intoxication alimentaire en Mongolie. En fin de compte, j’ai donc perdu une journée importante de tournage auprès des éleveurs de chameaux. Quelle impression désagréable de savoir que j’ai peut-être compromis mon film en raison d’un malaise. Heureusement, j’ai été en mesure de filmer des scènes supplémentaires dans le peu de temps dont nous disposions ensemble, j’ai ainsi pu rattraper le temps perdu.

Alpha Universe : Quel est le prochain projet que vous prévoyez réaliser et quand pourrons-nous visionner le film?

Brandon Li : Je suis actuellement à Hong Kong et je prévois réaliser un film plutôt mouvementé ici. J’effectue actuellement cette entrevue à partir d’un voilier de course et nous sommes sur le point démarrer la course. Le film devrait être terminé dans environ deux mois.

Vous pouvez regarder davantage de films réalisés par Brandon Li sur son site Web, unscripted.com.

Produits en vedette dans cet article
By