Close

Bienvenue à Universe

Les appareils photo et objectifs Sony capturent The Shark Shepherd

Les appareils photo et objectifs Sony capturent The Shark Shepherd

Les appareils photo et objectifs Sony capturent The Shark Shepherd

Pour créer ses photos sublimes et surréalistes de The Shark Shepherd, vous pourriez croire que Ben Von Wong a travaillé dans une piscine ou un aquarium, et qu’il a consacré beaucoup de temps dans Photoshop. Vous vous tromperiez. Il a créé ces images extraordinaires à l’aide de la technique tourné-monté dans le cadre d’un post-traitement largement confiné aux améliorations de couleurs et de contrastes.

Untitled

Dans la description de son projet, M. Wong écrit : « Les Îles Fidji sont connues des écotouristes du monde entier pour leurs plongées de classe mondiale avec les requins. » En tant que photographe qui cherche à créer un travail intéressant, j'avais enfin l’occasion idéale de produire une série d’images faisant la promotion de leur beauté et de l'importance de leur protection.

« Les requins sont presque toujours représentés comme des prédateurs menaçants et terrifiants, pourtant les humains sont responsables de leur mort qui se compte par millions, et ce, seulement pour faire de la soupe. J’ai voulu créer une série d’images qui aideraient à briser ces stéréotypes et montrer qu’il est possible pour nous de vivre ensemble en parfaite harmonie. »

Untitled

« Grâce à l’aide de quelques défenseurs, Ropate et Konrad, ainsi qu’une demi-douzaine de courriels et d’appels, j’ai finalement été présenté aux bonnes personnes : Tourism Fiji et the Barefoot Collection. Malgré des délais serrés, ils nous ont fourni une équipe complète de divers spécialistes comme leur biologiste marin et expert en requin à l’interne, Thomas Vignaud. D’un seul coup, nous nous sommes retrouvés à mettre en scène une guide pour les requins afin de promouvoir la conservation des requins.

Untitled

Photographier une personne entourée de requins était plus compliqué que photographier des personnes près d'une épave sous-marine. » « Outre les complications habituelles liées au fait de photographier en milieu aquatique (la limite d’oxygène, les communications complexes, l’équipement spécialisé et diverses expériences plus ou moins agréables), nous ne disposions que d’un court créneau de deux heures tous les jours, soit entre 11 h et 13 h, moment où les requins sont actifs et les rayons lumineux visibles. »

Untitled

Alpha Universe : Comment ce projet a-t-il été possible?

Ben Von Wong : Je suis allé aux Îles Fidji pour un atelier de photographie et j’ai appris que des plongées de classe mondiale avec les requins étaient organisées. Cela semblait être l’occasion parfaite pour réaliser un projet de promotion de la conservation des requins et de vivre une nouvelle expérience. Bien que j’en connaissais peu à leur sujet au début du voyage, j’ai appris tellement de choses au cours du tournage!

Untitled

Alpha Universe : Lorsque nous avons vu l’une de vos photos pour la première fois, nous avons supposé qu’il s’agissait d’un composite numérique. N’y voyez pas une critique; la supposition n’a pas amoindri la beauté et la puissance de l’image. Lorsque nous avons appris que toute la scène avait été tourné-monté, nous avons été sous le choc. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi avoir choisi de procéder ainsi?

Ben Von Wong : J’essaie de tout capturer à l’aide de la technique tourné-monté, autant que possible. Selon moi, la photographie se divise en trois parties : la préproduction, le tournage et la postproduction. Mieux vous faites votre travail dans les deux premières étapes, moins vous avez besoin d’en faire dans la dernière. Je tente d’exceller dans les trois phases autant que possible! C’est également bien plus plaisant d’être sur le terrain plutôt que seul devant un écran d’ordinateur.     

Alpha Universe : Quel matériel avez-vous utilisé?

Ben Von Wong : L’abordable α7R II de Sony représentait le système idéal, offrant un nombre élevé de mégapixels et une plage dynamique époustouflante. Vous voulez filmer en grand-angle, car il y a un facteur de grossissement de 1,3x; l’objectif Vario-Tessar T* FE 16 35 mm f/4 ZA OSS de Sony était donc tout indiqué. Nauticam produit des caissons remarquables, alors les trois ensemble fonctionnaient à merveille. En prime, j’ai découvert pendant le tournage que la perspective Monitor était merveilleusement utile; elle est à des années-lumière de la perspective Live et bien plus plaisante que de regarder dans le viseur sous l’eau.  

Untitled

Untitled

Alpha Universe : Vous êtes-vous servi d’éclairage ou avez-vous réalisé tout le tournage dans la lumière naturelle?

Ben Von Wong : Seulement le soleil.    

Untitled

Alpha Universe : Pouvez-vous nous parler de la logistique? Il semble que c’était une entreprise très exigeante.

Ben Von Wong : J’ai atterri aux Îles Fidji cinq jours avant le début de tournage. J’ignorais encore avec qui j’allais tourner et si le projet allait bel et bien avoir lieu. Tout ce que j’avais c’était le caisson d’un appareil sous-marin et un bâton de berger que j’ai achetés dans une boutique de costumes à San Francisco.

Au cours des jours suivants, certains de mes partisans m’ont présenté à quelques centres de villégiature potentiels. Finalement, je suis tombé par hasard sur Barefoot Kuata qui était très ravi de rendre ce tournage possible.

Une fois que les dates étaient prévues, j’ai communiqué avec Amber de Brisbane, en Australie, qui avait exprimé l’intérêt de devenir un modèle sur Facebook et j’ai confirmé les costumes avec le designer Ali Charisma, d’Indonésie, le designer de mon tournage sous-marin à Bali. J’ai également communiqué avec Steve Hathaway qui m’a été présenté par un cousin vivant en Nouvelle-Zélande, que j’ai rencontré à Singapour. Il a accepté de filmer si je payais son billet d’avion.

Voilà, en gros, c’est ça. Il y a eu beaucoup de courriels et de messages.   

Untitled

Alpha Universe : Les requins des récifs que vous avez photographiés jouent clairement un rôle important dans l’écosystème d’un récif. Est-il nécessaire de protéger d’autres espèces de requins potentiellement plus dangereux pour les humains?

Ben Von Wong : Les requins n’apprécient pas le goût des humains. Le plus souvent, les quelques incidents qui ont lieu chaque année sont des erreurs commises par les requins. Il y a plus de gens tués par des chevreuils et des hippopotames chaque année, mais personne n’en fait un cas. À vrai dire, ils ne constituent pas vraiment un danger pour nous, mais nous en représentons un pour eux. Huit personnes ont été tuées par des requins en 2015. Nous en avons tué environ 80 millions.

Les requins sont des superprédateurs et les responsables du maintien de la santé et de l’équilibre de l’écosystème sous-marin. Ils éliminent les êtres malades et mourants, et favorisent un taux de reproduction plus rapide. Les éliminer déstabiliserait l’équilibre de l’écosystème océanique.

Regardez cette incroyable vidéo produite par Von Wong sur son projet.

Rendez-vous au site Web de Von Wong pour en apprendre davantage sur The Shark Shepherd.

 

Produits en vedette dans cet article
By