Close

Bienvenue à Universe

La α9 de Sony prend son envol

La α9 de Sony prend son envol

La α9 de Sony prend son envol

À la 143e édition du Kentucky Derby du 6 mai dernier, un événement inattendu s'est produit avec la petite armée de photojournalistes de Churchill Downs. Le journaliste éditorial vétéran Nick Didlick a fait son entrée en lançant une boîte pleine de nouvelles caméras α9 et d'objectifs G Master de Sony.

"J'ai possédé 6 caméras", explique Didlick. "Lorsque je suis allé chercher les documents attestant ma formation, j'ai eu des problèmes avec une de mes caméras et ses objectifs. Les premières personnes à qui j'ai demandé de l'aide étaient des représentants techniques d'autres manufacturiers de caméras. Ce sont des gens que je connais depuis longtemps. La première chose qu'ils m'ont demandé c'est ''Pouvez-vous nous montrer la caméra?''

Les caméras et les objectifs de Nick Didlick avaient été préparées pour la fin de semaine à Churchill Downs.

Depuis la présentation des caméras α9 en avril, les photojournalistes avaient demandé de voir le comportement de la caméra lors d'un événement de grande envergure. Le Kentucky Derby s'est avéré être un excellent baptême pour la nouvelle caméra sans miroir de 20 ips. "La plupart des magnifiques photos du Kentucky Derby que vous pouvez voir ont été tirées par beau temps. Quand je suis arrivé, il pleuvait et il a plu pendant un jour ou deux. Je me suis rendu à l'hôtel sous les averses, je me suis organisé et j'ai regardé la pluie tomber toute la nuit. Quand je suis arrivé sur la piste, elle ressemblait d'avantage à une piscine qu'à tout autre chose. Toutes ces jolies images que j'avais imaginées disparaissaient.

Lors d'un événement comme le Kentucky Derby, la course comme telle n'est qu'une partie du weekend. Pour capturer l'intégralité du festival, Didlick avait préalablement installé ses caméras à des endroits stratégiques. Il explique : J'avais six caméras α9 en ma possession. Je prévoyais utiliser quatre télécommandes dans différents endroits et deux caméras. Une était transformée en téléobjectif, tandis que l'autre avait un objectif plus long.

Nick Didlick récupère ses caméras après le 143e Kentucky Derby.

"Avec mes caméras portatives, j'avais installé le nouvel objectif Master G 100-400mm et un convertisseur 2x parce que je voulais photographier le visage des participants. Sur ma deuxième α9, j'avais installé le Master G de 24-70mm. J'ai utilisé cette caméra parce qu'à l'endroit où j'étais, à l'extérieur de la piste, j'étais collé sur celle-ci et je pouvais voir plusieurs personnes et tout ce qui se passait devant moi. J'avais aussi emmené l'objectif Master G de 70-200mm f/2.8.''

"Le samedi, à la veille du Derby, je me promenais encore sous la pluie et je tentais d'imaginer où je pourrais installer mes télécommandes. J'avais aussi quelques-unes de mes autres caméras et le reste était ailleurs. Sur mes appareils avec télécommande, j'avais trois objectifs de 24-70mm f /2.8 G Masters et un autre avec un Master G de 70-200 mm f /2.8.

Après des jours de déluge, la piste de Churchill Downs était en piteux état, sinon pire.

Nick Didlick a installé une de ses quatre caméras à distance, une α9 de Sony avec un objectif Master G de 70-200 mm f/2.8. "Les trois α9 avaient des objectifs de 24 à 70 mm installés à différents endroits pour capturer les chevaux dans l'ordre d'arrivée. Elles étaient toutes câblées en série : Lorsque j'appuyais sur le bouton, toutes les caméras s'activaient en séquence."

Les caméras étaient prêtes, et Didlick a porté son attention sur le temps d'exposition. Pour ce Derby, ce n'était pas chose facile. ''Le temps était maussade partout. Les nuits étaient sombres et le jour était soit orageux, soit ensoleillé. J'ai configuré mes caméras sur Auto ISO avec une portée de 200 à 3 200. Elles étaient en vitesse d'obturation de 1/2 000e de seconde. Peu importe la façon dont les cieux allaient se présenter, je réussirais mes photos car un ISO élevé me donnerait 1/2 000ème de seconde à f / 2.8 lorsque la météo devenait vraiment sombre. Ensuite, si le ciel se dégageait, l'ISO diminuerait. J'ai photographié toutes les courses à un maximum de 20 images par seconde."

C'est le cheval Always Dreaming qui fut le premier à franchir la ligne d'arrivée au 143e Kentucky Derby, avec le jockey John Velasquez. α9 de Sony. Objectif principal 24-70mm f/2.8 Master G de Sony à 26 mm. 1/2 000e-sec., ISO 640.

Après deux jours de travail dans la boue avec ses six caméras α9, Didlick a fait quelques commentaires. ''J'ai utilisé cette caméra avant sa sortie officielle, alors j'étais bien au courant de sa vitesse, mais photographier des courses de chevaux ici m'a vraiment fait réaliser à quel point la vitesse de l'α9 est remarquable. Je me suis souvenu de cette célèbre photo où Edward Muybridge avait prouvé qu'un cheval pouvait avoir ses quatre sabots au sol en même temps lorsqu'il court, et ici au Kentucky Derby j'en ai fait moi aussi la preuve. "Je suis content que tous les autres photographes tirent leurs photos à 10-12 images par seconde, et je suis le seul à 20 images par seconde ... C'est moi qui voit le plus de sabots de chevaux sur le sol!

Dans cette séquence, le photographe Nick Didlick a photographié à une vitesse de 20 ips avec la nouvelle α9 de Sony. Vous pouvez voir la séquence entière dans la vidéo ci-dessous. Plusieurs chevaux, y compris Always Dreaming, peuvent être aperçus à la mi-temps, à l'extrême droite.

Nick Didlick/VisualMediaProducer.com

By