Close

Bienvenue à Universe

L’appareil photo α7S Sony sur le plateau de tournage du dernier épisode du film « Activité paranormale »

L’appareil photo α7S Sony sur le plateau de tournage du dernier épisode du film « Activité paranormale »

L’appareil photo α7S Sony sur le plateau de tournage du dernier épisode du film « Activité paranormale »

De gauche à droite : Le réalisateur, Gregory Plotkin, et le directeur de la photographie, John W. Rutland sur le plateau de tournage d’« Activité paranormale : dimension fantôme » de Paramount Pictures. Mention de source : Jaimie Trueblood © Paramount Pictures, 2015. Tous droits réservés

L’action à l’écran dans le nouveau film de Paramount Pictures, « Activité paranormale : dimension fantôme », peut être terrifiante, mais la production dans les coulisses s’est faite sans rien d’horrifique. Pour ce sixième épisode de la franchise de film d’horreur surnaturel, qui est lancée à travers le pays aujourd’hui, le directeur de la photographie, John W. Rutland, et son équipe ont entrepris de créer une nouvelle atmosphère, tout en maintenant les sensations familières auxquelles les amateurs s’attendent de la série.

Untitled

M. Rutland a utilisé une combinaison de trois modèles d’appareils photo Sony (appareil photo à objectif interchangeable plein cadre α7S, l’appareil photo professionnel PMW-200 et le NEX-FS700 plus) pour générer une perspective de cinéma maison à la première personne avec un niveau de qualité qui s’adapte au grand écran.

Chaque appareil photo a été choisi pour des raisons différentes, mais ils partagent tous des traits communs : la portabilité, la facilité d’utilisation et la performance en faible luminosité, puisque de nombreuses scènes se déroulent la nuit ou dans des intérieurs sombres.Untitled

L’appareil photo α7S était la « caméra de sécurité » du film, qui a été utilisée pour donner un sentiment de surveillance, qui est un autre élément récurrent de la franchise cinématographique d’« Activité paranormale ». Sept modèles d’α7S ont été positionnés autour du plateau de tournage principal de la maison, dans des espaces difficiles d’accès, sous les armoires ou sur des étagères. Finalement, tout a bien tourné pour le film, et la taille et la performance en faible luminosité de l’appareil photo ont vraiment impressionné M. Rutland.

« Dans un essai, j’ai augmenté l’ISO par incréments unitaires de 3200 à 102 400 et le niveau de bruit de l’appareil photo était incroyablement bas même à cette très haute sensibilité », dit-il. « Dans un autre essai, nous avons demandé à l’assistant à la caméra de marcher en faisant le tout d’une grande maison ouverte à deux étages en portant simplement un briquet, l’appareil photo éclairait son visage et toute la pièce avec la bonne exposition. Incroyable! »

Untitled

L’appareil photo α7S a aidé l’équipe à obtenir le grand-angle d’une « caméra de sécurité » qu’on souhaitait obtenir.

« Un appareil photo plein cadre comme l’α7S a une faible profondeur de champ », dit-il. « Pour contourner ce problème et maintenir la mise au point sur tout comme avec une caméra de sécurité, nous avons fait monter l’ISO jusqu’à 51200, et nous nous sommes arrêté l’objectif à f.8. De cette façon, nous pouvons tourner en basse lumière, obtenir le bon type de texture et de grain que nous recherchions et maintenir la mise au point sur tout. Même à un ISO de 51200, nous avions dû ajouter du grain en post-traitement parce que l’image était trop propre. »

Source: Sony Blog
By