Close

Bienvenue à Universe

Une créativité à distance

Une créativité à distance

Une créativité à distance

« T’es fou ou quoi? » C’est ce que j’entends souvent dès que je dis que j’assemble un appareil sur l’aile d’un avion ou à l’avant d’une voiture de course. Mon but est de capter l’image devant laquelle tout le monde s’exclamera « ouah! » et me demandera ensuite « comment t’as fait? ».

Réfléchir de façon créative a toujours fait partie de moi, mais malheureusement pour certains projets, le matériel nécessaire semblait trop lourd, trop cher ou juste trop compliqué à utiliser. Après que Sony a sorti le premier appareil sans miroir, le NEX, tout a commencé à changer. Désormais, je pourrais en faire davantage.

 L’appareil photo sans miroir a un effet important lors des prises de vue à distance d’objets en mouvement comme des voitures ou des avions. Son format compact, ses objectifs interchangeables et ses images de qualité professionnelle ont ouvert d’innombrables possibilités : placer l’appareil sur la gouverne de direction d’un avion ou sur le becquet arrière d’une voiture. Cela dit, nombre de mes clients étaient ravis de voir que l’appareil et l’objectif étaient tellement petits et légers, mais se disaient sceptiques concernant les résultats... jusqu’à ce qu’ils voient les photos.

 À distance, il faut prévisualiser les choses au-delà du simple fait d’être capable de « s’imaginer la photo ». Par exemple, lorsque vous êtes à un événement, travailler en mode journalistique, « prévisualiser » veut dire que vous imaginez l’image dans votre tête avant qu’elle existe. Cela signifie imaginer une idée ou un concept, puis d’aller saisir les images en vrai. Quand vous adoptez cette technique, il n’y a plus de limites.

Lorsque vous placez un appareil pour capturer des images à distance, plusieurs facteurs entrent en jeu :

  1. l’emplacement des appareils sera-t-il sécuritaire pour le public et pour mon équipement?
  2. Quel appareil et quel objectif dois-je utiliser pour cette photo? Voilà où la prévisualisation entre en jeu : elle vous aide à choisir la meilleure combinaison appareil/objectif pour la photo que vous avez à l’esprit.
  3. À quoi ressemble l’environnement dans lequel se trouvera l’appareil?
    • Faut-il protéger l’appareil? Pensez à la météo ou à la température de la pièce.
    • Comment fixer ou assembler l’appareil? Dois-je prévoir un socle pour l’appareil?
  4. 6. De quoi ai-je besoin à part l’appareil, l’objectif et le socle?
    • De quelle taille doit être la carte mémoire? J’utilise normalement une carte mémoire de 64 Go au minimum, pour une voiture ou un avion.
    • La pile de l’appareil sera-t-elle suffisante ou dois-je prévoir une autre source d’alimentation externe?

 

 

Voici un avion T-6 de l’équipe Aeroshell Aerobatic. Il compte déjà une pointe dure, bon endroit pour fixer un appareil. Celui-ci a des écrous en fibre intégrés à l’aile, renforçant la fixation à l’aile. La fixation est en aluminium de qualité aéronautique avec des trous de la bonne taille, percés pour correspondre aux trous de l’avion. L’appareil a5000 de Sony est d’abord fixé avec une vis ¼-20 de qualité aéronautique par une rondelle de frein. Ensuite, deux attaches rapides entourent l’appareil et la fixation. Enfin, j’utilise du ruban isolant noir ou du ruban électrique pour couvrir les boutons de fonctionnalité arrière de l’appareil et l’anneau de mise au point de l’objectif pour que la mise au point ne bouge pas avec la vibration en vol. Je règle ensuite l’a5000 pour prendre une photo par seconde et j’allume habituellement l’appareil lorsque le pilote est prêt à démarrer le moteur. L’exposition de l’appareil a été réglée sur ISO 100 et sur f/8 en mode priorité d’ouverture. L’objectif était un objectif de 12 mm à mise au point manuelle réglée à environ 5 m (15 pi) pour un point focal.

Voici un appareil fixé à un Ford Trimotor. J’ai attaché une pince Super Clamp à l’un des soutiens du moteur de l’avion. Ensuite, la pince a plusieurs attaches rapides qui passent autour pour aider à la fixer en place. La photo ne le montre pas, mais il y a aussi quelques attaches fixées à la courroie de l’appareil puis à l’avion. L’exposition de l’appareil a été réglée sur ISO 400 et sur f/8 en mode priorité d’ouverture.

By