Close

Bienvenue à Universe

Une question de perspective : Arrivez tôt

Une question de perspective : Arrivez tôt

Une question de perspective : Arrivez tôt

En ce qui concerne la photographie de paysage et de voyage, il y a quelques endroits où vous pouvez littéralement marcher avec peu ou pas de préparation nécessaire (pensez à Tunnel View dans le parc Yosemite, à Zabriskie Point dans la vallée de la Mort, à la tour Eiffel à Paris, etc.). Ensuite, il y a des endroits qui ne sont pas si simples, comme le lac Abraham dans les Rocheuses canadiennes.

Bien sûr, vous pouvez voler à Calgary, saisir « lac Abraham » dans votre GPS et en 4 heures, vous y serez. La difficulté est que le lac Abraham mesure 32 km (20 mi) de long et 3,2 km (2 mi) de large. Le lac est célèbre pour les bulles de méthane qui restent bloquées près de la surface lorsque l’eau gèle en hiver, mais les bulles apparaissent à différents endroits chaque année (et elles ne durent qu’un temps limité). En plus, si vous y allez trop tôt dans l’année, la glace pourrait ne pas être assez épaisse pour supporter votre poids, de sorte que vous devez aussi savoir à quel moment de l’année le visiter. Une fois que vous savez tout cela et que vous êtes arrivé au bord du lac, vous devez maintenant découvrir la partie du lac qui est couverte de glace claire, où vous pouvez voir les bulles, et où vous devez vous garer le long des 32 km (20 mi) de la côte pour vous y rendre.

C’est là, chers collègues photographes de Sony, que l’exploration entre en jeu...

Dans presque tous les lieux où je photographie, je vois au moins un photographe qui se présente exactement quand la lumière est parfaite. Il passe alors les prochaines minutes à se précipiter pour mettre en place son équipement, puis quelques minutes après, il se démène pour trouver une bonne composition ou l’emplacement à photographier. Malheureusement, la lumière de pointe n’attend pas que vous soyez prêt, et la plupart du temps, la meilleure lumière est disparue au moment où ces gens se préparent à prendre leur première photo.

Mon copain Mike et moi avions prévu une nuit pour photographier le lac Abraham lors d’un court voyage de cinq jours à Banff. Cela nous a donné l’occasion de photographier un coucher et un lever de soleil. Pour en tirer le meilleur parti, nous sommes arrivés au lac en début d’après-midi le premier jour. Nous avons rencontré trois photographes locaux le lendemain matin pour photographier le lever du soleil et ils nous avaient dit de les rencontrer à un emplacement sur le côté nord du lac où ils avaient photographié quelques semaines plus tôt et avaient trouvé d’excellentes bulles sous la glace. Nous aurions pu les croire sur parole et attendre de les rencontrer, mais puisque nous avions suffisamment de temps, nous avons décidé d’y jeter un coup d’œil et au moins, d’obtenir quelques endroits géolocalisés précisément pour photographier dans la matinée.

À notre grande surprise, il était impossible de photographier tout le côté nord du lac. La glace était blanche et non transparente et on ne pouvait rien voir sous la surface. Zut!

Nous avons ensuite passé le reste de la journée à explorer d’autres endroits le long de la côte jusqu’à ce que nous ayons trouvé un endroit superbe juste au nord du « point venteux » sur le côté sud du lac. Nous sommes ensuite retournés à ce même endroit pour l’explorer davantage pendant la nuit. Au moment où le lever du soleil est venu, nous savions exactement où aller et nous avions sélectionné nos emplacements bien avant que la lumière vienne.

Effectivement, juste avant le lever du soleil, un couple de photographes est apparu le long du rivage. Malheureusement, ils ne disposaient pas de crampons (qui se fixent aux bottes), donc marcher sur la glace était hors de question. Ils pouvaient voir que nous photographions des bulles, mais ils n’avaient littéralement aucun moyen pour eux de s’approcher de nous ou des bulles. Ils ont passé le reste de la matinée à monter et à descendre la côte (au lieu de photographier) pour essayer de trouver un moyen facile de marcher sur la glace, mais finalement, ils ont simplement abandonné les lieux.

Espérons que la morale de l’histoire ici soit claire, mais répétons-la pour nous en assurer : Soyez prêt. Arrivez tôt. Explorez autant que vous le pouvez. Récoltez les bénéfices.

Image prise avec mon appareil photo α7rII de Sony et mon objectif Vario-Tessar T* FE 16 à 35 mm f/4 ZA OSS de Sony. 20 s, F7.1, ISO 320

Voyez plus de photos de James Brandon et découvrez ses ateliers sur le site jamesb.com

Produits en vedette dans cet article
By