Close

Bienvenue à Universe

Une question de perspective : appréciez l’élément humain

Une question de perspective : appréciez l’élément humain

Une question de perspective : appréciez l’élément humain

Au fil des ans, j’ai changé plusieurs fois d’avis à ce sujet, mais je pense que cela dépend delasituation dans laquelle vous vous trouvez, du message que vous souhaitez communiquer avec laphoto etde votre audience. Je parle, bien entendu, d'inclure des individus dans vos photos depaysages.

Quand j’ai commencé à prendre des paysages en photo, il y a de cela plusieurs années, je faisais de nombreux efforts pour qu’il n’y ait personne dans mes photos. Après tout, je souhaitais prendre en photo la nature et les grands espaces magnifiques que je visitais. Laprésence d’un individu passant au hasard dans l’image neme permettait pas de communiquer ce message, plus particulièrement s’il s’agissait d’un touriste que je n’arrivais pas à faire sortir du champ de l’image.

e n’ai jamais changé d’opinion. Tous les individus ne méritent pas de se trouver danslaphotographie d’un paysage. Il doit s’agir d’une personne bien particulière, un individu qui constitue un complément à la scène plutôt que quelqu’un qui détourne l’attention du paysage. Une photo deTunnel View dansle parc national de Yosemite, avec une lumière incroyable, serait ruinée par laprésence d’un touriste portant un sac banane et tenant un iPad en l’air pour prendre une photo. Mais, peut-être pas non plus. Cela dépend du message que vous souhaitez communiquer avec votre image.

De nombreux photographes, comme l’artisan de Sony Chris Burkard, ont établi toute leur carrièreavec des photos prises avec des individus comme sujets centraux. Je vous suggèrede regarder ses
photos après avoir lu cet article, car il est vraiment excellentdansce domaine. Ces personnes, sont souvent des sujets minuscules dansla photo, parfois une simple silhouette éloignée, mais, en mêmetemps, ils font aussi « chanter » les images.

Lorsque j’ai pris la photo ci-dessus, j’animais un atelier de photographie dansle parc national deDeath Valley. Nous prenions en photo les dunes de Mesquite Flat au lever du soleil. J’ai pris ces dunesen photo à de nombreuses reprises et, au fil des ans, j’ai trouvé plusieurs routes secrètes pour m’éloigner deshordes de touristes qui se rendent aux dunes depuis le stationnement. Alors que le ciel commençait à exploser de couleurs, j’ai regardé vers le stationnement et j’aivuun groupe important (probablement un autre groupe participant à un atelier) de photographes qui étaient alignés le long dela crête d’une dune avec leurs trépieds déjà installés. Unde mes élèves était contrarié par cette scène parce qu’il lui était impossible de faire sortir ces photographes de son champ. J’aifait de mon mieux pour lui expliquer que c’était le moment parfait pour profiter de l’élément humain dansla scèneet utiliser le groupe de photographes pour ajouter une certaine échelle de mise aupoint à la scène.En fait, c’est l’unede mes photos préféréesdu voyage. Malgré les traces de pas. Alors, la prochaine fois que vous tenterez de capturer un paysage magnifique au coucher du soleil, prenez du recul et décidez si l’ajout d’une personne à la scène pourrait contribuer à l'améliorer.

Source: James Brandon Photography
By